Mains dans la terre d'un enfant et d'un adulte
Guide pratique

Tout savoir sur la récupération de l’eau de pluie

Guide pratique

Peut-être vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il est intéressant de récupérer l’eau de pluie et comment s’y prendre. Installer une cuve de collecte des eaux pluviales est la première étape facile à mettre en œuvre, mais pour aller plus loin Pierres et Territoires de France Centre Atlantique vous explique le fonctionnement de la récupération de l’eau de pluie et quels sont ses intérêts écologiques et économiques.

Selon l’ONU, plus de 2 milliards de personnes dans le monde n’ont accès ni à l’eau potable, ni à l’assainissement. C’est ce qui fait de l’eau une ressource aussi chère que précieuse.

En France, notamment dans la zone Centre-Atlantique, nous avons en moyenne 160 à 180 jours de pluie par an. Ne serait-ce pas une raison suffisante pour décider de récupérer les eaux pluviales et stopper le gaspillage de l’eau potable ?

Collecter l’eau de pluie pour des raisons écologiques

Réguler votre consommation d’eau potable permet de ménager les nappes phréatiques qui sont la source d’alimentation du réseau en eau. Sur le long terme, cela permet aussi de diminuer considérablement le volume des eaux sales à traiter pour une commune. Vous réduisez par conséquent les frais des collectivités et le volume de déchets, parfois difficile à éliminer, dans les stations d’épuration.

L’eau de pluie n’est pas une eau potable, mais vous pouvez tout de même vous en servir pour :

  • Arroser votre potager ou vos fleurs
  • Laver la voiture
  • Nettoyer votre vélo ou les équipements de jardin
  • Etc.

Son utilité ne se limite pas à l’extérieur puisque vous pouvez aussi l’utiliser, sous certaines conditions, pour la chasse d’eau de vos WC, pour faire un ménage écologique, ou pour laver le linge.

Récupérer l’eau pluviale pour faire des économies

L’eau étant en libre-service dans presque toutes les pièces d’une maison, cela entraîne une augmentation importante de son utilisation. Saviez-vous qu’en France chaque personne consomme en moyenne entre 150 et 300 litres d’eau par jour ? Cette consommation peut en effet passer du simple au double en fonction de la constitution du foyer. Les écarts de consommation d’eau seront forcément importants entre une famille qui fait attention à sa consommation en utilisant l’eau pluviale pour arroser ses plantes, et une famille moins sensibilisée.

Prendre des bains, arroser les plantes, laver la voiture ou remplir une piscine sont de très gros consommateurs d’eau potable.

Avec quelques réflexes simples, chacun d’entre nous est capable de faire des économies d’eau au quotidien. Commencez par tout simplement fermer vos robinets lorsque vous êtes en train de :

  • vous brosser les dents
  • vous raser ou faire votre toilette
  • faire la vaisselle
  • prendre votre douche, notamment pendant le savonnage ou le shampouinage des cheveux

Comprendre le fonctionnement de la récupération d’eau de pluie

Les méthodes que nous allons vous présenter ne sont utilisables que si vous avez une maison individuelle puisqu’elles consistent à récupérer l’eau de pluie à l’aide de votre gouttière. Cette eau sera ensuite pompée électriquement et acheminée vers la maison pour alimenter l’électroménager. L’utilisation à l’intérieur de la maison est très réglementée. Consultez la législation en vigueur avant de vous lancer.

Installer un collecteur d’eau extérieur

Un collecteur d’eau de pluie extérieur peut récupérer entre 80 % et 90% de l’eau qui tombe sur le toit lors d’une averse. Mettre en place un collecteur est facile, d’autant qu’il est aussi simple et rapide à nettoyer ou à enlever.

Le principe de fonctionnement est le suivant : l’eau ruisselle sur le toit, glisse dans la gouttière puis tombe dans le collecteur. Cette eau est ensuite filtrée afin de laisser les déchets ou les salissures de côté (feuilles mortes, insectes, etc.). La filtration permet aussi d’éviter la formation de vase ou l’altération de la qualité de l’eau tant qu’elle reste dans la cuve.

Nous vous conseillons de placer votre cuve de récupération d’eaux pluviales à l’ombre ou de la protéger car le soleil risque de dégrader votre cuve au fil du temps et la qualité de l’eau. Si vous avez un grand collecteur d’eau, prévoyez une dalle en béton pour en supporter le poids.

Choisir d’utiliser un réservoir d’eau de pluie enterré

Décider d’installer un réservoir d’eau enterré est une bonne solution pour un usage intérieur et extérieur de l’eau collectée. L’eau de pluie récupérée vous sera utile pour arroser votre jardin ou laver votre voiture mais également pour un usage à l’intérieur de votre maison pour le lave-linge ou la chasse d’eau par exemple. Second avantage : stockée dans un réservoir enterré, l’eau est à l’abri de la chaleur et des bactéries, ce qui garantit une meilleure préservation de sa qualité.

L’installation d’un réservoir d’eau enterré se prévoit idéalement en amont de la construction de la maison, car il nécessite un espace suffisamment grand pour les raccordements et pour positionner les différents coudes, de la cuve aux pièces concernées (salle de bain, garage, etc.). Si cette solution vous séduit, n’hésitez pas à en parler avec votre constructeur de maison individuelle dès le début de votre projet de construction.

Récupérer l’eau de pluie : un usage réglementé

Vous pouvez récupérer et stocker l’eau de pluie pour votre usage personnel dans certains cas précis et sous certaines conditions.

L’eau de pluie ne peut être récupérée que si vous avez une toiture non accessible, sans plomb, ni amiante.

L’usage à l’intérieur de l’eau de pluie collectée est limité aux WC, au lavage des sols, à l’arrosage et à la machine à laver. Sachez que vous avez aussi quelques obligations à respecter :

  • Apposer la mention « eau non potable » avec pictogramme à côté de chaque point de tirage
  • Faire une vérification du matériel tous les six mois
  • Nettoyer l’équipement une fois par an
  • Tenir à jour un carnet sanitaire et d’entretien précis

Si l’eau collectée est rejetée dans le réseau d’assainissement collectif, il est de votre responsabilité d’en comptabiliser le volume. Vous devez ensuite le déclarer à votre mairie, auprès du service chargé de l’assainissement.

Envie de découvrir d’autres conseils pratiques pour une maison plus écologique ? Parcourez notre guide pratique et toutes nos astuces pour un habitat durable.

Guide pratique

Notre offre de biens

Découvrez nos terrains à bâtir et nos logements neufs dans les départements de la Vienne (86), la Haute Vienne (87) et les Deux-Sèvres (79).
Terrain à bâtir verdoyant avec de grands arbres
Notre histoire, nos valeurs, nos réalisations : découvrez-nous en détails !