Mains dans la terre d'un enfant et d'un adulte
Guide pratique

Comment planter et tailler sa haie efficacement ?

Guide pratique

Vous voici l’heureux propriétaire d’une maison individuelle. Si vous habitez en lotissement, votre terrain est sûrement délimité par une haie méritant une attention particulière. Planter et tailler correctement une haie ne se fait pas sans connaître les différents types d’arbustes et leurs besoins.

Quel plaisir d’être enfin propriétaire ! Cette maison, c’est la vôtre, vous l’avez vu s’élever de A à Z. Vous avez choisi votre terrain avec soin, examiné consciencieusement les plans et l’orientation du jardin avant de la faire bâtir. À présent se pose la question du voisinage.

Vous souhaitez conserver votre intimité et délimiter votre propriété grâce à une belle haie persistante ou fleurie ? Pierres et Territoires de France Centre Atlantique vous donne toutes les clefs pour faire pousser votre haie et prendre soin d’elle durant les prochaines années.

Nos 5 conseils pour planter votre haie

Avant de planter une haie, il est préférable de consulter le règlement de votre lotissement. Vous y trouverez toutes les prescriptions et recommandations pour votre habitation en lotissement et conserver de bonnes relations entre voisins.

1. Choisir le bon moment pour planter sa haie

Les plantes cultivées en pot peuvent être plantées presque tout au long de l’année, de septembre à juin.

Pour les autres plantes à racines nues ou en motte, le moment idéal de plantation est le début de l’automne au mois d’octobre quand la terre est encore chaude. Les racines auront de ce fait encore un mois pour s’installer avant que l’hiver n’arrive.

« À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ».

Dicton de la Sainte Catherine, dont la fête est célébrée le 25 novembre

2. Respecter les distances de plantation

D’après la réglementation du lotissement, vous devez planter vos arbres et arbustes à au moins 50 cm de la limite séparative avec votre voisin et ce pour une haie dont la hauteur ne dépasse pas 2 mètres. Cette distance est nécessaire pour pouvoir tailler votre haie sans empiéter sur le terrain de votre voisin.

3. Préparer le sol

La préparation du sol est l’étape la plus importante pour permettre à votre haie de se développer rapidement. Idéalement la préparation du sol se fait en période sèche au mois de mai ou juin, au printemps ou en septembre/octobre pour l’automne.

Voici les étapes essentielles à suivre :

  • Préparez le sol en désherbant et en enlevant les cailloux
  • Creusez ensuite une tranchée de 50 cm
  • Bêchez le fond de la tranchée creusée

La profondeur de la tranchée peut varier selon le type de haie que vous plantez. Pour de jeunes et/ou petits arbustes, 50 cm de profondeur suffisent. Pour les arbustes plus gros et/ou âgés (supérieur à 1,5 mètre), il faut creuser plus profond pour ramollir le sol afin de faciliter l’enracinement. Pensez à mettre de côté la bonne terre fertile des 20 premiers centimètres !

4.Planter correctement une haie

Il existe plusieurs types de haies en fonction du type de plantes ou d’arbustes choisis : celles qui se développent quel que soit le sol et celles qui s’implantent dans un sol bien particulier. Renseignez-vous au préalable auprès d’un jardinier ou d’un pépiniériste et choisissez les meilleures combinaisons d’arbustes car votre haie est là pour plusieurs années.

Voici un petit mode d’emploi pour planter votre haie sans faute :

  • Pour une haie basse ou taillée, disposez sur une ligne tous les arbustes.
  • Pour une haie libre, installez les arbustes en quinconce et n’hésitez pas à leur laisser de la place. Les branches s’entremêleront et vous donneront un épais manteau. Soyez vigilant car cette solution demande de l’espace donc pensez à respecter les distances de plantations.
  • Rebouchez le fond du trou avec la terre mélangée à du terreau ou du compost et finissez avec la bonne terre mise de côté précédemment.
  • Formez ensuite un rebord de terre tout autour de la tranchée pour retenir l’eau d’arrosage.
  • Arrosez généreusement mais doucement pour conserver la forme de cuvette.

5. Choisir un arrosage adapté

Arroser une haie est capital au cours des mois qui suivent sa plantation et aussi pendant les 2 à 3 années qui suivent pour lui garantir une bonne croissance. Même par temps pluvieux vous devrez absolument hydrater le sol constamment.

Pour faire des économies d’eau, nous vous conseillons de collecter les eaux pluviales : cette technique vous permet d’alimenter vos plantes ou vos arbustes sans gaspiller l’eau potable.

Vous pouvez investir dans un système d’arrosage automatique à installer au pied des végétaux, vous utiliserez encore moins d’eau grâce aux tuyaux microporeux écologiques et économiques.

Tout ce qu’il faut savoir pour entretenir sa haie

Un mur végétal heureux est un mur végétal taillé ! Pour tailler une haie dans les règles de l’art il est nécessaire de respecter quelques précautions et conseils simples.

Août et avril : les meilleurs mois pour tailler une haie

Une haie se taille généralement deux fois par an. Tout bon jardinier vous le confirmera, il faut réaliser la taille dans les mois qui commencent par « A », à savoir avril au printemps et août en été.

Le but est de limiter les dimensions de votre mur végétal pour conserver une haie régulière et éliminer les branches mortes. Lors de la deuxième taille annuelle, évitez de vous affairer pendant les périodes de canicule, cela fragilise les plantes.

La bonne technique à adopter pour tailler sa haie

Il faut toujours tailler une haie sur la totalité de sa longueur au même moment, en commençant par le sommet puis les côtés. Vous vous occuperez de la longueur de la haie, toujours de bas en haut afin d’éviter que les branches ou feuilles coupées soient stoppées par de plus grandes branches et ne puissent tomber au sol.

La base de la haie doit toujours rester légèrement plus large que le sommet, cette légère inclinaison donnera de la lumière à tout le feuillage, ce qui évitera que le bas ne se dégarnisse.

Il existe différents types de coupes de haie (coupe verticale, coupe horizontale, etc.). Pensez à vous documenter sur la coupe à privilégier en fonction du type d’arbustes ou de plantes qui composent votre haie, pour qu’elle continue à se développer sans problème.

Bien choisir son matériel de taille

Avant de tailler votre haie, il faut que vous soyez équipé des bons outils de jardinage et des protections nécessaires :

  • Une paire épaisse de gants de jardinage
  • Des lunettes de protection
  • Un casque anti-bruit si besoin
  • Des chaussures fermées
  • Un sécateur pour les petites et moyennes branches
  • Une cisaille pour les haies basses et les finitions
  • Un taille-haie électrique ou thermique qui permet de tailler à une vitesse plus importante et sur un plus grand linéaire

Selon la hauteur de votre haie, vous aurez peut-être besoin d’un marchepied (haie inférieure à 1,50 m) ou d’un escabeau (haie supérieure à 1,50 m) pour vous occuper de la partie haute.

Au fur et à mesure de la taille vous allez vous retrouver avec une grande quantité de branchages au sol. Prévoyez quelques outils pratiques pour le ramassage comme un râteau pour rassembler les déchets, des sacs à végétaux pour emmener vos déchets à la déchetterie ou mieux un broyeur à végétaux pour constituer votre compost ou votre paillis en pied de haie.

Pour apprendre à utiliser un compost, nous vous invitons à lire notre article conseil « Utiliser un compost chez soi ».

Guide pratique

Notre offre de biens

Découvrez nos terrains à bâtir et nos logements neufs dans les départements de la Vienne (86), la Haute Vienne (87) et les Deux-Sèvres (79).
Terrain à bâtir verdoyant avec de grands arbres
Notre histoire, nos valeurs, nos réalisations : découvrez-nous en détails !