Mains dans la terre d'un enfant et d'un adulte
Guide pratique

Récolter ses propres graines pour les prochains semis

Guide pratique

Certains d’entre nous s’inscrivent dans un cercle vertueux en cultivant certains légumes dans leur jardin potager. Pour cela, ils achètent leurs sachets de graines puis font leurs semis, ou, plus simplement, se fournissent en jeunes plants à la pépinière locale.

Sachez qu’il est tout à fait possible et assez simple de récolter ses propres graines et de s’inscrire ainsi dans une démarche encore plus écologique. Il faut cependant bien connaître ses cultures et faire preuve d’un peu d’anticipation et de rigueur. Allez, on vous donne nos conseils pour collecter vos graines !

Les informations essentielles à vérifier

La première chose à faire est de savoir si les graines que vous avez semées ou si les jeunes plants que vous avez repiqués sont qualifiés F1 ou non.

  • Si sur le sachet de graines que vous avez semé la mention F1 apparaît, cela signifie que les graines sont issues d’une hybridation et que les graines qui vont être produites par vos légumes seront très probablement stériles ou produiront des légumes différents de ceux que vous avez récolté. Dans ce cas, il est inutile de cultiver vos graines car vous n’obtiendrez pas le résultat escompté et vous serez vite découragé.
  • Par-contre, si les graines que vous avez semées sont issues de l’agriculture biologique, elles peuvent être récoltées pour être semées l’année suivante, voire les deux années suivantes. Vous pouvez rechercher la liste des professionnels du bio dans votre région en utilisant le lien suivant : Annuaire Bio.

Mains d'enfants tenant des graines pour les planter dans la terre

Un exemple concret avec les tomates

Pour illustrer les propos, prenons comme exemple la culture des graines de tomates. Les premiers fruits (oui il s’agit bien de fruits) vont être récoltés logiquement au mois d’août.

Avant de les consommer, récupérer les graines de deux ou trois tomates et placer les dans un récipient avec un peu d’eau. Les graines sont entourées d’une couche protectrice et elles ne peuvent utilisées en l’état. Cette pellicule doit donc légèrement pourrir pendant quelques jours, à l’air libre, avant que les graines soient lavées puis séchées sur du papier absorbant. Veillez à bien séparer les graines les unes des autres afin qu’elles sèchent séparément et ne se collent pas entre elles.

Vous pouvez vous référer à la vidéo Youtube du Potager d’Olivier qui explique le processus dans les moindres détails :

Dernière étape : le stockage

Dernier point à bien prendre en compte : le stockage des graines jusqu’à la date de réalisation des semis. Lorsque vos graines sont bien sèches, stocker les dans une enveloppe fermée et notez sur l’enveloppe le nom du légume ou du fruit, la date de récolte des graines ainsi que la date à laquelle les semis doivent être faits.

Stockez l’ensemble de vos enveloppes dans une boîte en fer hermétique, à l’abri de la lumière et de l’humidité, à température ambiante. Dernier conseil, n’hésitez pas à partager vos graines et à créer un petit réseau d’échange avec votre famille, vos amis et vos voisins. Vous serez fiers qu’ils sèment vos graines. 🙂

Vous êtes maintenant prêt pour la prochaine saison de semis. Et n’oubliez pas que les déconvenues sont courantes en jardinage. Il faut persévérer et apprendre de ses erreurs qui ne sont finalement que des contretemps malheureux. La nature nous rend tous bien plus humbles et nous réserve aussi de belles surprises !

Guide pratique

Notre offre de biens

Découvrez nos terrains à bâtir et nos logements neufs dans les départements de la Vienne (86), la Haute Vienne (87) et les Deux-Sèvres (79).
Terrain à bâtir verdoyant avec de grands arbres
Notre histoire, nos valeurs, nos réalisations : découvrez-nous en détails !